Le mardi sur son 31 #5

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…


Ludmilla avait quinze ans de plus que Joaquim, et elle était mariée. Elle ne lui avait rien caché. Elle était née à Sarajevo à la fin des années soixante et y avait vécu une enfance qu’elle qualifiait de douce, comme elle aurait parlé d’une tissu ou d’un vêtement, de tout ce qui perd forme, s’élime et s’assouplit  avec le temps.

Citation tirée de Miss Sarajevo d’Ingrid Thobois

miss sarajevo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s