Le mardi sur son 31 #6

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…


Le seul truc pour lequel j’étais un peu doué, c’était l’apnée. Je pouvais retenir ma respiration assez longtemps. D’ailleurs, la seule et unique fois où j’avais eu un avant-goût de ce que pouvait bien être le frisson de la performance sportive, c’était quand j’avais fait toute la longueur sous l’eau en cours de natation. Ça avait impressionné tout le monde. Quand j’étais remonté à la surface à l’autre bout de la piscine, personne n’avait rien dit. Silence total. Ils avaient tous eu à reprendre leur respiration à mi-chemin. Bien que je n’aie sauvé la vie de personne ni fait quoi que ce soit d’important, et bien que j’aie toujours détesté les types qui bombent le torse, j’avais rejoint la classe en me sentant héroïque ce jour-là, en tongs (je laissais une paire à chaque bout de la piscine), et j’avais compris avant même d’arriver au petit bassin que si j’avais été doué d’un réel talent quelconque, j’aurais sans doute été un vrai salopard.

Citation tirée de Isidore et les autres de Camille Bordas.

isidore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s