Les mains de Louis Braille d’Hélène Jousse

410CtvGtieL._SX210_

Les mains de Louis Braille d’Hélène Jousse

Éditions J-C Lattès

Sortie le 06/02/2019

Note : 4/5


 

Louis a quatre ans quand sa vie bascule. Il est seul dans l’atelier de son père, bourrelier à Coupvray, debout sur un tabouret, quand il perd l’équilibre et se plante un poinçon dans l’œil. Très vite pris en charge, Louis n’échappera pas à l’infection qui suivra, atteindra l’autre œil et lui fera perdre la vue. Entouré par l’amour de ses parents, soutenu par leur force et leur foi, Louis va croire en son destin, combattre ce coup du sort et mettre sa vie au service des autres…

Même si on sait tous que la vie n’est pas dans les livres, il y a dans les livres quelque chose qu’on ne trouve pas ailleurs dans la vie. Et des gens qu’on ne pourrait pas connaître autrement.

Hélène Jousse signe ici un très beau premier roman. Je ne sais pas qui de sa passion pour la sculpture ou son admiration pour le personnage lui permettent de nous immerger dans la vie de Louis Braille, mais on pourrait très bien imaginer nos mains toucher doucement le visage de ce garçon hors du commun.

Il a trouvé la lumière ailleurs, à sa source, au-dedans de lui.

Mais si Hélène Jousse nous fait découvrir ce personnage malheureusement très peu connu, elle réussit habilement à mélanger les époques et à rythmer le récit avec Constance, cette jeune veuve qui se voit confier la lourde tâche d’écrire un scénario pour un futur film sur le jeune aveugle.

Le roman prend une autre dimension et on peut sentir la force et la volonté de Louis quand il comprend qu’il peut inventer une méthode pour lire et écrire. On le ressent car Constance, dont la perte douloureuse de son époux la laisse vide et triste, renaît doucement à la vie aux côtés de Louis.
L’amour, la foi et la générosité de cet homme, va l’aider à revenir parmi les vivants, accepter le vide de l’absence et croire encore en l’avenir…

Louis, il veut du mieux, du beaucoup mieux, et s’il osait dire, du pareil… Oui, du pareil à eux, ceux qui voient, ceux qui lisent. Que ce soit tout pareil dans leur tête d’aveugle, plein de mots, d’images de mots, de pensées de mots. On ne peut rien sans les mots. On ne peut rien sans lire les mots.

Merci à NetGalley et aux Éditions J-C Lattès pour leur confiance, ainsi qu’aux 68 premières fois pour la découverte…

Ce roman me permet de valider un item du challenge Voix d’autrices avec le premier roman, un item du challenge Lire en couleurs avec la couverture prioritairement rouge et le  du mois avec l’histoire vraie…

10 réflexions sur “Les mains de Louis Braille d’Hélène Jousse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s