Le mardi sur son 31 #32

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…

Quant au boulevard, comme tous les grands axes de la capitale, il est hostile. C’est une simple question d’échelle. Donnez de l’espace aux gens, et ils en profitent pour s’éloigner les uns des autres. Dans ces conditions, une collision devient forcément suspecte : on ne va pas tamponner quelqu’un qui marche à dix mètres de soi, même si l’on n’a pas beaucoup d’équilibre.

Citation tirée du roman de Marianne Maury Kaufmann, Varsocie-Les lilas

41Oa4TmDg8L._SX195_

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s