Le mardi sur son 31 #33

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…

J’avais laissé mon livre en bas, dans la boutique. Je déverrouillai ma porte et descendis à pas de loup le minuscule escalier. J’étais en chemise de nuit, pieds nus, et je pris soin de rester dans les flaques d’ombre entre les rayonnages, de peur que l’on ne m’aperçût à travers la devanture. J’étais déjà au fond du magasin lorsque j’entendis un bruit.

Citation tirée du roman de Ruta Sepetys, Big easy

Big-easy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s