L’île aux enfants d’Ariane Bois

index

L’île aux enfants d’Ariane Bois

Éditions Belfond

Sortie le 14/03/2019

Note : 4/5


 

Pauline Rivière est une petite fille oubliée… Elle a été enlevée des bras de sa famille par l’administration française, elle a été effacée de sa propre mémoire, elle a été oubliée à elle-même… On lui a volé ses racines, son enfance, son innocence… Plus que cela, on lui a ôté l’essence de ce qui la faisait elle… Et tout ça aux yeux du monde, sans que cela ne choque personne…

La bombe de sa naissance aurait forcément explosé un jour, les laissant disloqués au bord du chemin.

Dans ce très beau roman, Ariane Bois lève le voile sur des faits terribles mais bien réels qui se sont déroulés en France au début des années 60. Alors que les familles de l’île de la Réunion avaient du mal à vivre décemment, on a tout simplement décidé de prendre, de kidnapper, de voler, d’arracher des jeunes enfants pour les envoyer en France, dans des régions qui ne demandaient qu’à être repeuplée…
À quel prix a-t-on mesurer la souffrance et le traumatisme de ces enfants ? Comment a-t-on pu imaginer qu’une vie loin des couleurs et des odeurs réunionnaises serait meilleure pour eux ? A-t-on imaginé quelles blessures à jamais ouvertes ces enfants devraient endurer une vie entière ?

L’absence est clouée dans son cœur.

Pauline Rivière a choisi d’oublier… parce que c’était plus simple, moins douloureux, plus tolérable. Mais sa fille Caroline elle, a besoin de connaître la vérité. Elle va enquêter, voyager, creuser et déterrer cette affaire indicible, inavouable et inimaginable…

Résultat : des familles lacérées, des histoires brisées, des deuils mensongers. Une saleté.

Un roman très bien écrit, touchant et révoltant. Un roman qui montre combien il est important de mettre des mots sur des silences… Pour comprendre, pour grandir, pour vivre…

Un grand merci à NetGalley et aux Éditions Belfond pour leur confiance…

4 réflexions sur “L’île aux enfants d’Ariane Bois

  1. J’ai lu, de cette autrice, « Le gardien de ses frères ». J’avais apprécié son écriture et les questions profondes qui naissaient entre ses lignes. Ton billet me laisse penser que ce roman est, lui aussi, au service de vérités, de questions et de réponses qui ne peuvent être tues. Merci!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s