Le mardi sur son 31 2020#10

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…

Une semaine s’écoule sans qu’il aperçoive la roue d’une brouette. Aaron vagabonde dans la cour avec des airs de matador, tenant en respect le moindre client qui doit attendre l’autorisation de Tonino pour faire un pas vers l’entrepôt. le Boerboel promène ses 80 kilos avec confiance, sans agressivité excessive, mais avec une attention sans faille.

Citation tirée du roman de David Zukerman, San Perdido

index

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s