Si les Dieux incendiaient le monde d’Emmanuelle Dourson

Si les Dieux incendiaient le monde d’Emmanuelle Dourson

Editions Grasset

Sortie le 13/01/2021

Note : 2.5/5


Qu’ils se nomment Jean ou Clélia, Yvan ou Katia, chacun des membres de cette famille se cristallise autour d’Albanne, la pianiste évaporée. Qu’ils soient jeune ou vieux, chacun a été meurtri par la fuite, quinze ans plus tôt, de cette sœur lumineuse et vaporeuse. Et si chacun aujourd’hui tente d’aller mieux, les blessures sont encore à vif…

Emmanuelle Dourson signe un premier roman à la fois poétique, exigeant et surprenant.

Chaque long chapitre présente et analyse un personnage : le père, la sœur, le gendre et la nièce d’Albanne. Celle-ci centralise tous les maux, les souvenirs, les regrets…

Ce roman est un voyage, tant géographique, aux paysages colorés et touchants, que psychologique, aux âmes errantes et solitaires.
J’avoue avoir eu un peu de mal à sa lecture. Ce roman demande concentration et exigence. Son rythme lent est à l’image de son intensité : une montée en puissance des sentiments et des secrets dévoilés…

Merci à NetGalley et aux Éditions Grasset pour leur confiance.

7 réflexions sur “Si les Dieux incendiaient le monde d’Emmanuelle Dourson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s