Les nuits d’été de Thomas Flahaut

Les nuits d’été de Thomas Flahaut

Editions de l’Olivier

Sortie le 27/08/2020

Note : 3.5/5


 

Thomas a raté la fac. A tel point que l’université refuse sa prochaine inscription. Alors il rentre aux Verrières, dans la maison des darons, là où il a grandit. Mais il ne dit rien à ses parents, pas encore. D’abord parce qu’il a honte et puis parce qu’il ne sait pas comment sortir de 4 ans de mensonges… Dans cette ville du Jura, frontalière de la Suisse, Thomas va apprendre le langage de l’usine, la même que celle où s’est épuisé son père. Il est intérimaire de nuit, pour l’été, aux côtés de son ami d’enfance, Mehdi. Chacun à leur façon, ils vont devoir faire le deuil de leurs rêves, de leurs espoirs, et avancer sur un chemin escarpé…

Les nuits d’été de Thomas Flahaut n’ont rien de la douceur du soleil couchant. Thomas et Mehdi ne goûtent aux nuits estivales que derrière leur Miranda, ces machines infernales enracinées à La Combe. Leurs pères s’y sont épuisés, espérant pour leurs fils un avenir meilleur.
C’est bien ce qui est le plus difficile à vivre pour ces deux amis. Un sentiment d’échec, de retour en arrière, de honte. Ils n’ont pas fait mieux, même si ils ont essayé…

Le cours de la nuit peut reprendre dans son silence coutumier, un silence habité par le seul bruit des machines.


Thomas Flahaut écrit avec justesse sur ces jeunes adultes perdus, qui ne trouvent pas de sens à leur vie, qui se croit invisible tant qu’ils n’ont pas de place dans le monde du travail.
L’amour et l’amitié les maintiennent à flots, difficilement parfois…

Une écriture maîtrisée et des personnages attachants font de ce roman une image un peu triste mais touchante d’une France à l’industrie qui se meurt, de parents qui espèrent mieux et d’enfants qui ont bien du mal à trouver leur place…

Pour les darons, grandir, ça a été apprendre à rester à sa place. Pour Thomas et Louise, grandir, ça a été apprendre à fuir.


Encore une belle découverte des 68 premières fois…


#13-22 Sélection 2021 des 68 premières fois

2 réflexions sur “Les nuits d’été de Thomas Flahaut

Répondre à alexmotamots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s