L’été sans retour de Giuseppe Santoloquido

L’été sans retour de Giuseppe Santoliquido

Editions Gallimard

Sortie le 20/05/2021

Note : 4/5


 

Ravina est un petit village d’Italie. Ses habitants, voués à leurs terres, leurs racines, s’apprêtent à célébrer la fête annuelle. Mais la disparition de Chiara, une adolescente de 15 ans, vient assombrir le ciel. Très vite, les rumeurs courent. Chacun croit connaître la vérité. Les caméras des journalistes s’en mêlent et l’enquête devient un enjeux médiatique. Que s’est-il passé en cet été 2005 ? Où est Chiara ? Remords et regrets sont alors les maîtres du jeu…

L’été sans retour est un roman qui se dévore… Qu’il s’agisse de l’écriture, de l’atmosphère, des personnages ou de l’histoire, tout se savoure au mot près.

Nous avons pour trésor ce qui a été confié à notre mémoire.


Ce roman est à la fois un thriller, on suit l’enquête et on espère que Chiara nous sera rendue, une histoire de famille, on rencontre les Serrai et on s’assoit vite à leur table, un roman d’atmosphère, on se promène au milieu des champs, des fermes et des petites rues de ce village italien, et enfin un récit émouvant d’hommes perdus.

Si la mélodie des mots résonne à nos oreilles, l’amour de sa terre, l’obéissance aveugle et le rejet de l’autre rythment aussi les souvenirs. Sandro est touchant par sa solitude et son impuissance face à ce monde rural froid et fermé. Il affronte les difficultés, isolé et courageux. Serrai quant à lui, courbe l’échine et accepte l’inacceptable.

J’essaie de comprendre depuis tant d’années. De percer ce manque de volonté qui empêche de résister à l’appel de la haine, retournant tant de belles âmes en une horde de soldats fielleux.


Il m’a été difficile de tourner la dernière page. J’aurais prolongé de quelques heures mon temps à Ravina. Car même si la haine, la jalousie et la bêtise se cachent derrière les sourires et les larmes, on y croise aussi des hommes qu’une simple main tendue aurait pu sauver… Des hommes au destin funeste qu’une toute petite flamme aurait réchauffé…

12 réflexions sur “L’été sans retour de Giuseppe Santoloquido

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s