Les cœurs inquiets de Lucie Paye

Les cœurs inquiets de Lucie Paye

Editions Gallimard

Sortie le 05/03/2020

Note : 3/5


 

Lui est artiste peintre. Il a quitté l’île Maurice pour venir vivre de son art à Paris. C’est dans son atelier, coupé du monde, qu’il voit apparaître une femme dans ses tableaux. Il peint d’abord sa silhouette, ses mains, son corps, mais son visage reste flou. Elle est une mère en errance. Son mari lui a arraché son fils il y a des années, quand il avait 3 ans. Depuis elle le cherche et n’a jamais cessé de lui parler et de le croire à ses côtés. Proche de la mort, elle lui écrit une lettre… Se peut-il que ces deux êtres, en quête de cet autre qui leur manque, soient liés ?

J’ai eu un de mal à entrer dans l’univers de Lucie Paye. Pourtant poétique et aux mots justes, l’atmosphère qu’elle nous offre ne s’attrape pas si facilement…

Et puis la magie a opéré. On alterne les histoires, les lieux, les corps. Qu’on soit enfermé dans l’atelier de l’artiste ou dans la chambre de cette femme, on ressent toute la solitude de chacun d’entre eux.
La quête et la force de cette mère, à qui on a arraché son fils, m’a énormément émue. le croire à ses côtés pendant toutes ces années lui a donné le courage de vivre. Tête haute, elle n’a jamais perdu l’espoir de le revoir…

Avec une écriture fine et tendre, l’auteur nous touche par sa délicatesse et la justesse de son ton. L’amour infini qui relie ces deux âmes abandonnées est lumineux et pur… Un moment de lecture comme suspendu.

Merci aux 68 premières fois pour cette douce découverte…


#19/22 Sélection 2021 des 68 premières fois

3 réflexions sur “Les cœurs inquiets de Lucie Paye

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s