Enfant de salaud de Sorj Chalandon

Enfant de salaud de Sorj Chalandon

Editions Grasset

Sortie le 18/08/2021

Note : 3/5


 

« Enfant de salaud ». C’est ce que Sorj Chalandon entend de la bouche de son grand-père, un jour d’enfance. A la table de la cuisine, ces mots l’interpellent. Trop jeune pour en capter toute la portée, ils resteront dans un coin de sa tête. Devenu adulte, ce petit garçon a soif de vérité. Il veut comprendre. Il découvre alors quel homme était son père…

Le dernier roman de Sorj Chalandon est l’histoire d’un père et de son fils, embrumée par des mensonges.
Alors qu’il le pensait héroïque, ce père est avant tout un traître et un menteur. C’est aussi un homme dépourvu de remords, de regrets, de repentance.

Sorj Chalandon souffre de ces silences, de ces aveux qui ne viennent pas, de ces mensonges qui se multiplient. A l’image de Klaus Barbie, dont le procès se mêle aux révélations de la vie de son père, le regard ne flanche pas, les excuses n’effleurent pas la pensée et le pardon, jamais, n’est demandé.

Payer, ce n’était pas connaître la prison, mais devoir se regarder en face. Et me dire la vérité. Il a comparu devant des juges, pas devant son fils. Face à eux, il a hurlé à l’injustice. Face à moi, il a maquillé la réalité. Comme s’il n’avait rien compris, rien regretté jamais.


Je me suis perdue dans les dédales des noms, des dates, des mensonges et des vérités. Je n’ai pas été touchée par cette relation sinueuse et froide. Je suis restée en marge des blessures et des manques. Pourtant, l’écriture est envoûtante…

Et la force de cette image : un fils, qui voit son père chuté de son piédestal, blessé par l’image qui s’effrite, mais debout et le regard fier sur les vérités qu’il affronte…

9 réflexions sur “Enfant de salaud de Sorj Chalandon

  1. Je l’ai bien aimé mais j’aime Sorj Chalandon donc…
    j’ai aimé le parallèle entre le procès Berbie et le procès qu’il mène (ou aimerait mener) contre son père…
    Klaus Barbie le boucher de Lyon fait partie de l’histoire familiale, cette lecture a fait remonter le froid immense que j’ai ressenti en le voyant monter les marches pour arriver au procès

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s