Décomposée de Clémentine Beauvais

Décomposée de Clémentine Beauvais

Edition l’Iconoclaste

Sortie le 08/04/2021

Note : 5/5


 

Grâce est morte. Son corps est offert au vent, aux insectes, et se décompose au détour d’un sentier. Sous le regard de Jeanne, qui se promène alors avec son amoureux, Grâce reprend vie. On devine quelle femme elle était, celle au grand cœur, une aiguille à la main, pour coudre et recoudre tout ce qui devait être réparé…

Je ne suis pas très objective quand je lis Clémentine Beauvais. J’aime ses mots, son souffle, son univers. J’aime l’originalité de son écriture et le monde qu’elle nous offre à découvrir.

Ici, dans Décomposée, Clémentine Beauvais écrit en vers libres. Et c’est une explosion des sens, une bouffée d’air frais, un mélange d’ombres et de lumières.
Elle reprend le poème de Charles Baudelaire, une charogne, et invente une vie à ce corps en décomposition. Grâce apparaît sous nos yeux, beauté cachée dans ses miettes de vie, étincelle de chaleur et de générosité. Grâce qui protège, qui guéri, qui écoute et qui soulage. Grâce dont le fardeau de la violence se libèrera dans la vengeance…

Un immense merci aux 68 premières fois pour leur audace, pour leur ouverture sur un monde infini, pour le partage et la découverte. Merci pour ces quelques pages de bonheur pétillant…

5 réflexions sur “Décomposée de Clémentine Beauvais

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s