Mon petit cœur de pierre de Lucile Caron-Boyer

mon petit coeur de pierre

Mon petit cœur de pierre de Lucile Caron-Boyer

Éditions Hachette Romans

Sortie le 05/09/2018

Note : 4/5


 

Marion et Tom se connaissent depuis qu’ils ont 7 ans. Autant dire qu’ils sont plus que de simples amis… Ils se comprennent, ils se devinent… Alors qu’ils font leur rentrée en troisième, leur petite vie tranquille va être confrontée à quelques bouleversements : ce prof de SVT qui ne peut être que le père de Marion, mort avant sa naissance, Alex, un nouvel élève, qui fait battre le petit cœur de Marion jusque là rester de marbre, une vidéo traumatisante de Tom sur Facebook… Les deux amis resteront-ils soudés face à ces changements ?

Des murs, on s’en est pris plein et on s’en prendra d’autres. Ça s’appelle la vie. Faut juste apprendre à ne pas taper trop fort dedans et gérer la douleur.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu Mon petit cœur de pierre. Roman destiné au 12-14 ans, l’auteur a su aborder de nombreux sujets sensibles sans les alourdir. Le fait que plusieurs soient évoqués évite l’étouffement et l’ennui.
Tout bon adolescent qui se respecte se retrouvera dans cette guerre des clans dans la cour du collège, l’importance du regard de l’autre, l’amitié indéfectible, les différences et le harcèlement qui peut parfois en découler…

Une cour d’école, c’est la jungle. Soit t’es en haut dans la chaîne alimentaire et tu n’as rien à craindre, soit t’as intérêt à te trouver un groupe pour surveiller tes arrières.

Et l’amour bien sûr !!! Ou plutôt, les premiers émois, avec les sensations étranges et mystérieuses, les battements de cœur et les nuits blanches, les angoisses et les questions qui n’en finissent pas…

Lucile Caron-Boyer a une très belle écriture, toute en finesse et en rythme. Elle aime ses personnages et nous les rend attachants.
Mon petit cœur de pierre fut pour moi, adulte, une lecture nostalgique et tendre…

Oui, peut être que les enfants sont naturellement bienveillants. A condition toutefois que l’on ne soit pas trop différent d’eux, parce que dans ce cas les enfants peuvent être aussi cruels que les adultes.

 

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Hachette Romans pour leur confiance.

 

 

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria ♥ 2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel ♥ 3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia ♥ 4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse ♥ 5/50 – Clean de Juno Dawson ♥ 6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot ♥ 7/50 – Love, Simon de Becky Albertalli ♥ 8/50 – Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès ♥ 9/50 – Georges, le monde et moi d’Illana Cantin ♥ 10/50 – Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat ♥ 11/50 – Mon petit coeur de pierre de Lucile Caron-Boyer ♥

Ce roman valide également mes challenges Lire en couleurs et Voix d’autrices pour les catégories roman Young Adult.

Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat

CVT_Le-combat-dhiver_3193

Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 21/09/2006

Note : 5/5


 

Dans ce pays imaginaire, à une époque jamais évoquée, vivent 4 enfants dont le destin est lié et tend vers une bataille longue et difficile. Alors que la Phalange gouverne et dirige d’une main de maître, ils vont, chacun avec leurs armes, se lever pour la liberté. Et pour l’honneur de leur parents, leurs amis et leurs croyances…

On découvre le paradis quand on le perd, et ne nid quand on en tombe.

Les romans de Jean-Claude Mourlevat ne m’ont jamais déçus. Celui-ci est d’une grande force et particulièrement émouvant.
On ressent toute la fragilité de ces 4 enfants, qui grandissent dans un monde qui ne cherchent qu’à les cacher, les briser, mais 4 enfants qui trouvent le courage de se battre. Ils prouvent à eux seuls que l’amitié, l’amour et l’union sont une petite flamme qui nourrit un grand feu.

– Tu souris toujours, tu sais consoler, tu es drôle…

– On n’a pas besoin de force pour ça. En tout cas pas plus que pour être triste ou cruel, non ? Je ne sais pas. Ça doit être ma façon de résister. Mais c’est la tienne aussi. On se ressemble, toutes les deux. Pas géniales, mais solides !

C’est un roman jeunesse qui a le mérite, au-delà de la belle écriture, d’être juste. Quand certains vivent, d’autres meurent. Quand certains se battent, d’autres s’enfuient. Les héros ne finissent pas toujours ensemble, le combat n’est pas toujours simple à gagner. Mais la lumière et l’espoir sont au bout du chemin…

Un immense merci à Jean-Claude Mourlevat pour ce très beau roman…

 

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria ♥ 2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel ♥ 3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia ♥ 4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse ♥ 5/50 – Clean de Juno Dawson ♥ 6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot ♥ 7/50 – Love, Simon de Becky Albertalli ♥ 8/50 – Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès ♥ 9/50 – Georges, le monde et moi d’Illana Cantin ♥ 10/50 – Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat

Georges, le monde et moi d’Illana Cantin

Georges-le-monde-et-moi

Georges, le monde et moi d’Illana Cantin

Éditions Hachette

Sortie le 05/09/2018

Note : 3/5


 

Quand Priam ouvre la fenêtre de sa chambre à un jeune garçon qu’il ne connait pas, il ne se doute pas qu’il va changer sa vie. Car cet inconnu n’est autre que Georges, un adolescent joueur, aimé de tous et bien dans sa peau. De leur amitié naîtra une belle complicité qui va mettre en lumière certains côtés de la personnalité de Priam. Cette union les fera grandir et se découvrir…

Illana Cantin signe ici un roman jeunesse qui traite de manière originale les sujets chers aux adolescents : l’amitié, l’amour, la sexualité, la vie après le lycée et le regard des autres.
Elle aborde également des notions moins souvent évoquées comme le manque de confiance en soi, la peur de s’affirmer et surtout la découverte et l’acceptation de qui l’on est vraiment.

J’ai cependant peu accroché sur l’écriture, simple, sur l’histoire, tirée par les cheveux et sur les personnages, très caricaturaux.

Ce roman a toutefois la bonne idée de faire réfléchir et pourra certainement déclencher un débat intérieur.

Merci à Netgalley et aux Éditions Hachette pour leur confiance.

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

5/50 – Clean de Juno Dawson

6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

7/50 – Love, Simon de Becky Albertalli

8/50 – Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès

9/50 – Georges, le monde et moi d’Illana Cantin

Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès

000363696

Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès

Editions Pocket Junior

Sortie le 10/04/1998

Note : 4/5


 

Martin est un jeune gardeur d’oie. A 12 ans, il ne désire qu’une seule chose : posséder son propre faucon. Mais cela lui est interdit, seul le seigneur a le droit de les élever. Ils sont dressés pour la chasse.Quand Martin déniche un jeune faucon tombé du nid, il y voit enfin un compagnon de jeu, qu’il cache dans une ferme en ruine et à qui il apprend à chasser pour se nourrir et voler ensuite en toute liberté. mais le maître fauconnier le découvre, récupère le faucon et enferme Martin en prison. Que vont-alors devenir les deux amis ?

J’ai lu ce roman jeunesse en duo avec mon fils. Et ce fut une très bonne lecture !!

Les chapitres courts donnent du rythme au récit. Martin est un jeune garçon de12 ans, en qui il est facile pour nos jeunes lecteurs de s’identifier.
Martin vit de manière simple, entouré de sa famille et qui a le désir de posséder un compagnon de jeu. Il veut surtout un faucon qui n’aura pas à subir les règles dures et cruelles des fauconniers de l’époque : la chasse.

Celui qui a connu la cellule ne goûte qu’en tremblant une liberté menacée.

J’ai trouvé ce roman bien écrit, avec une histoire prenante et touchante. Martin est un personnage auquel on s’attache rapidement.
L’auteur dépeint très bien la façon de vivre au Moyen-Age, les lois qui s’appliquent et la puissance du seigneur.

Un roman sympathique et instructif pour des jeunes de 10/12 ans…

 

 

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

5/50 – Clean de Juno Dawson

6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

7/50 – Love, Simon de Becky Albertalli

8/50 – Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès

Love, Simon de Becky Albertalli

love-simon-9782016269626_0

Love, Simon de Becky Albertalli

Editions Hachette Romans

Sortie le 30/05/2018

Note : 3/5


 

Simon est un adolescent de 17 ans qui à Shady Creek, dans la banlieue d’Atlanta. Élève au lycée, il est entouré par ses amis de toujours, Nick et Leah, et de nouveaux venus comme Abby. Sa vie est plutôt tranquille mais quand il fait la connaissance de Blue, via le réseau anonyme Trumblr, les mails quotidiens qu’ils s’envoient devient vite une activité addictive. Peut-il tomber amoureux d’un garçon qu’il n’a jamais vu ? Et quand son homosexualité est exposé au grand jour, comment gérer le regard des autres ? Simon n’a alors d’autre obsession que de connaître l’identité de son amoureux secret…

Love, Simon est un roman jeunesse qui traite de manière directe les thèmes de l’homosexualité et les difficultés adolescentes de l’assumer et la dévoiler. Malgré un entourage aimant et sécurisant, c’est avant tout à soi de s’accepter.

La narration est parfois un peu lente mais la recherche qu’entreprend Simon pour découvrir qui est le garçon avec qui il échange des mails depuis des mois redonne du rythme au récit.

Cette lecture n’aura pas été désagréable mais je n’en garderais pas de grand souvenir…

Je remercie NetGalley et les Éditions Hachette Romans de leur confiance.

 

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

5/50 – Clean de Juno Dawson

6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

7/50 – Love, Simon de Becky Albertalli

Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

51PAoKbL5HL._SX195_

Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

Editions Didier Jeunesse

Sortie le 22/08/2018

Note : 5/5


Quand Sonny entend les notes d’un saxophone, couché dans le minuscule appartement de Harlem qu’il partage avec sa mère, les larmes lui viennent. A 14 ans, il ne comprend pas les souvenirs qui lui reviennent en mémoire, bercés par le son de l’instrument. Alors qu’il se bat pour survivre, Sonny va devenir le petit prince de Harlem et s’envoler très haut…

Ma mère, elle n’avait pas besoin de me dire qu’elle m’aimait. C’était écrit dans ses yeux. Et son sourire, son regard plein de tendresse, ils étaient gravés en moi comme les lignes au creux de mes mains.

Enfant, j’ai été musicienne. Mais jamais les notes ne m’ont émue comme à su le faire l’histoire de Sonny…

L’âme n’a ni âge ni couleur, vous savez. Et pour faire chanter un instrument, une âme, c’est tout ce dont on a besoin.

Mikaël Thévenot écrit avec beaucoup de douceur sur le monde si dur de Harlem, ses ghettos, ses gangs et le racisme ambiant. Les mots sont à l’image des mélodies du saxophone de Sonny : légers, vibrants et harmonieux.
On marche sur les pas de cet enfant, sorti bien trop tôt de l’enfance pour aider sa mère et faire face aux lignes entre Blancs et Noirs, qu’il ne faut pas franchir… Si la musique adoucit son quotidien, et embellira sa vie, il n’en reste pas moins un garçon meurtrit par l’injustice de la couleur de peau…

J’étais déjà noir à l’époque. Tout comme ma mère. Et comme nos voisins. Ainsi que tout le reste de Harlem, ou presque. En 1927, les couleurs de peau étaient particulièrement bien rangées.

Merci à Babelio et aux Éditions Didier Jeunesse pour l’envoi de ce roman.

masse_critique
Un très beau et touchant roman jeunesse, à faire découvrir !!

 

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

5/50 – Clean de Juno Dawson

6/50 – Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot

Clean de Juno Dawson

9D7B62EA-6AA3-426C-9A66-C1563575AF85

Clean de Juno Dawson

Editions Hachette Jeunesse

Sortie le 20/06/2018

Note : 4/5


 

Alexandria Volkov est ce qu’on peut appeler une petite fille riche… À 17 ans, elle vit dans les suites londoniennes des hôtels de luxe de son père. Elle passe sa vie entre shopping et soirées de gala. Mais à force de s’ennuyer et de vouloir se rebeller, elle tombe très rapidement dans la drogue. Cocaine, héroïne, alcool… Lexie ne se rend pas compte qu’elle va trop loin et que son attitude devient plus que dangereuse. Son frère décide alors de l’envoyer en centre de désintoxication, contre son gré mais pour son bien…

Il ne s´agit pas de prétendre que les risques n’existent pas, il s’agit pour chacun d’accepter la relation qu’il entretient avec eux et de prendre les mesures nécessaires pour se protéger.

Juno Dawson nous offre ici un très bon roman jeunesse. Le thème n’est pas simple mais elle écrit avec justesse, sans le ton moralisateur que redoute les adolescents, ce qui donne tout l’attrait de ce livre. Sans tomber dans les clichés, l’auteur met les mots sur les souffrances, les angoisses, la violence et les difficultés qu’engendrent tout comportement addictif.
Sur une île isolée tant de leur histoire que des tentations, Lexie et les autres adolescents du groupe vont apprendre à faire face à leurs démons, à s’ouvrir aux autres et s’accepter tels qu’ils sont. Ils vont pointer leur faiblesse et leur fragilité pour les dépasser et affronter un quotidien qu’ils souhaitaient fuir.

Je voudrais qu’on m’efface, que ma tête disparaisse du monde et que le monde disparaisse de ma tête.

Un roman fort et émouvant sur la recherche de soi…

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Hachette Romans pour leur confiance.

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

5/50 – Clean de Juno Dawson