Une bête au paradis de Cécile Coulon

CVT_Une-bete-au-paradis_9354

Une bête au paradis de Cécile Coulon

Éditions L’Iconoclaste

Sortie le 21/08/2019

Note : 5/5


 

Le Paradis… Tel est le nom de la ferme que domine en reine Émilienne. Femme forte et solitaire, elle a perdu son mari puis sa fille. En plus de ses bêtes, elle a la responsabilité de ses petits enfants devenus orphelins bien trop tôt, la belle Blanche et le fragile Gabriel. Pour l’aider au quotidien, son commis, Louis, enfant fuyant un foyer violent, vient compléter ce tableau. Mais quand Alexandre, l’amoureux de Blanche, vient rompre cet équilibre précaire, le Paradis n’a plus de doux que son nom…

Il avait rencontré Blanche comme on croise une star de cinéma ou l’héroïne d’une chanson populaire : par la voix des autres. Et il l’avait aimée pour la vie qui avait, très ponctuellement, traversé les murs de son foyer.

Deuxième roman de Cécile Coulon que je lis, et mon attente après le majestueux Trois saisons d’orage était grande, et un nouveau coup de cœur…

L’auteur a de véritables dons : celui de l’écriture bien sûr.
Chaque mot est pesé, à sa place. Chaque phrase claque et sonne juste.
Celui des personnages ensuite. Ils sont tous finement étudiés, travaillés, offerts au lecteur avec tendresse et une pointe de brutalité qui nous les rend immédiatement attachant.
Celui du décor et de l’ambiance enfin. Parce que ce Paradis, autant vous dire que vous l’aimez et le détestez autant que Blanche, Émilienne ou Louis. Vous êtes plongés tout comme eux, dans ce que cette ferme a de plus beau et de plus pesant.

Ce roman est l’histoire d’amours fous. Celui de la terre, de ces racines, d’un futur qu’on espère pas, d’un passé qui colle et qui affaiblit…
Des amours impossibles mais qu’on chérit chaque jour un peu plus, malgré la douleur, malgré la torture qu’elles engendrent…
De vies qu’on abandonnent, de corps qui plient, de rêves qui se brisent.

Son corps, seul, aurait pu tenir debout : mais à l’intérieur, son âme entière, son âme faite de tous ses âges, de toutes ses expériences, implosait.

C’est un roman sombre dont la lumineuse écriture en fait une histoire riche et émouvante…