Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

chevalier bouclier vert

Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

Éditions Le livre de Poche jeunesse

Sortie initiale en 1990 – Editions Le livre de Poche en août 2014

Note : 2.5/5


 

Thibaut de Sauvigny est un jeune écuyer qui rêve d’aventures. Quand il sauve Eléonore, la fille du conte de Blois, il ne sait pas que c’est le début de sa nouvelle vie… Ordonné chevalier, il quitte son seigneur Foulque dont il ne partage pas les valeurs, et part pour Blois, retrouver la fille dont il est tombé amoureux. Accompagné de Barnabé, son écuyer, et de Torticolis, son jongleur, il va vite devoir faire face à la vie difficile des chevaliers : courage, force, mais aussi tromperie et mensonge seront son lot quotidien…

 » Parce que tu crois que l’amour, c’est sourire, chanter, mettre de belles robes, sourire encore. Moi, je sais que l’amour, c’est être capable de vendre son âme au diable. »

Lu avec mon fils dans le cadre d’une lecture d’école, j’ai été très déçue par cet ouvrage… L’écriture est simple, fluide, on y apprend beaucoup de choses sur la vie au XIIIème siècle, mais j’ai trouvé les personnages beaucoup trop caricaturaux. Thibaut est un chevalier totalement naïf, qui a confiance en tout le monde et qui voit le bien partout. Barnabé est un écuyer qui ne partage pas les valeurs de la chevalerie et qui cherche juste à faire fortune. Eléonore est une jeune fille amoureuse, prête à s’évanouir au moindre obstacle…

Mais au moment de mourir, un chevalier a dans son cœur maints souvenirs de prouesses et d’aventures, de joyeuses soirées et de bonne camaraderie, d’amour pour sa dame, pour son seigneur, pour l’Église, et il remercie Dieu d’une si belle vie.

Ce n’est donc pas une lecture que je recommande, même si mon fils a eu l’air de plutôt l’apprécier…

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

Eliza

Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

Éditions Robert Laffont, collection R

Sortie le 18/01/2018

Note : 4/5


 

Eliza Mirk est une adolescente qui ne vit pas vraiment dans notre monde… Créatrice d’une BD à succès, elle est LadyConstellation sur le web. Des millions de fans attendent ses nouvelles planches chaque semaine, des millions de fans aiment ce qu’elle dessine… Mais personne ne sait qui elle est, et cet anonymat est pour Eliza une source de liberté et surtout de sécurité. Timide et plutôt renfermée, elle passe son temps derrière ses écrans et ne voit de la vie réelle que les reproches de ses parents, les moqueries des élèves de son lycée ou les cris de ses frères… Mais quand Wallace entre dans sa vie, tout cela pourrait bien s’inverser…

Il m’a trouvée dans une constellation…

Ce roman jeunesse aurait pu être un coup de cœur… J’ai aimé les personnages, l’histoire, les mondes parallèles, l’écriture… Tout est fait pour qu’on tombe dans une totale addiction !! A croire que nous devenons, au fil des pages, une fan d’Eliza !

Sans jugement ni morale, Francesca Zappia entre dans le monde virtuel qui plaît tant aux adolescents. Rivés sur leurs écrans, ils en oublient parfois la réalité. Souvent désarmés, les parents se retrouvent alors face à des murs et ne prennent pas toujours conscience des conséquences de leurs réflexions.
Eliza est une jeune fille qui a une vie épanouissante sur le web mais c’est grâce à Wallace, et leur amour naissant, qu’elle va comprendre que la vraie vie est tout de même plus riche… Dangereuse et angoissante, mais sensationnelle !!!

Un roman que je ne peux que fortement conseiller !!!

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

Dancers de Jean Philippe Blondel

DC9B1996-0C2A-48E0-8CA3-645C1A247903

Dancers de Jean Philippe Blondel

Éditions Actes Sud Junior

Sortie le 22/08/2018

Note : 4/5


 

Adrien, Anaïs et Sanjeewa sont trois adolescents qui ont une passion commune : la danse. Ils ne la vivent et ne la ressentent pas tous les trois de la même manière mais elle leur est vitale. Si chacun a ses blessures et ses difficultés, ils partagent aussi un sentiment fort et déroutant : l’amour. Adrien et Sanjeewa sont amoureux d’Anaïs… Anaïs quant à elle, flotte entre sa tendresse pour Sanjeewa et son désir pour Adrien. Comment ce triangle amoureux arrivera-t-il à gérer tout ça ?

La première chose que tu apprends quand tu es un garçon et qu’en tu vis pas dans une capitale, c’est omettre. Passer sous silence. C’est exactement ce que j’ai fait pour la danse.

Jean Philippe Blondel est un auteur que j’apprécie. Dans ce roman jeunesse, il nous offre avec beaucoup de tendresse et de poésie l’histoire de trois adolescents perdus dans des sentiments qui les submergent. Le monde leur semblait tellement simple avant leur rencontre, et le trio vient brusquement tout chambouler. Mais s’il s’agit de grandir, de prendre du recul et de réfléchir à la vie qu’ils veulent mener, les adolescents doivent aussi affronter leurs peurs.

La danse est également le quatrième personnage de ce roman et l’auteur a une fois encore les bons mots pour nous émouvoir et nous faire ressentir le rythme sur lequel vibrent Adrien, Anaïs et Sanjeewa.

Un très bon roman jeunesse qui met en avant la richesse des différences, le pardon et l’amitié.

On n’appartient pas à un pays. On appartient aux gens que l’on rencontre.

Je remercie NetGalley et les éditions Actes Sud Junior pour leur confiance.

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

La montagne noire de Maria Jalibert

la montagne noire

La montagne noire de Maria Jalibert

Éditions Didier Jeunesse

Sortie le 19/09/2018

Note : 4/5


 

Rémi est un jeune garçon recueilli par son oncle et sa tante suite au décès brutal de ses parents. Le couple a conscience de la tristesse et de l’enfermement de Rémi et décide de l’envoyer en colonie pour qu’il s’ouvre aux autres et se fasse des amis. Mais cela paraît bien difficile pour le petit garçon et il se sent transparent… Tant et si bien qu’il va se perdre dans la forêt lors d’une sortie et que personne ne viendra le chercher…

Voici un petit roman jeunesse fort réussi !! L’écriture de Maria Jalibert est vive, rythmée et elle donne vie à ce petit garçon avec beaucoup de justesse.
Chaque enfant pourra s’imaginer dans cette forêt, vivre les aventures de Rémi, frémir avec lui dans l’obscurité et se prendre d’amitié pour Sonia et Daisy la jument et ses yeux tendres.

L’histoire amènera les plus jeunes à prendre confiance, à croire en leurs capacités et devenir plus autonome dans leurs activités et leurs réflexions. Les adultes, même effacés, sont tout de même présent à la fin pour entourer les enfants de leur amour et de leur sécurité.

J’ai trouvé cette histoire touchante, sans être triste et je me plairais à lire de nouvelles aventures de la collection Mon Marque Page.

Ce roman est à mon avis plutôt adressé à des enfants à partir de 8/9 ans.

Un grand merci à NetGalley et aux Éditions Didier jeunesse pour leur confiance.

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria Jalibert

Perdus de vue de Yaël Hassan et Rachel Hausfater

perdus de vue

Perdus de vue de Yaël Hassan et Rachel Hausfater

Editions Flammarion Jeunesse

Sortie le 20/01/2016

Note : 5/5


 

Les deux mois d’été sont là et c’est tout autant la catastrophe pour Régine que pour Sofiane ! Régine, vieille dame aveugle de plus de 80 ans, voit sa dame de compagnie s’absenter pendant 8 semaines… Sofiane, adolescent de 16 ans, s’ennuie déjà rien qu’en imaginant son triste programme dans le a cité… Mais c’est grâce à un concours de circonstance, un coup de pouce du destin, qu’ils vont non seulement se rencontrer, mais surtout s’apprécier et s’entraider…

De toute façon, je ne fais pas grand-chose. A part attendre que mon portable ne sonne pas, éviter mon frère et ses coups de gueule et de poing, faire les courses pour ma mère qui dort, traîner avec les copains à qui je n’ai rien à dire. Ne pas lire, ne pas parler, ne pas parler. Mais trop penser.

J’avais déjà lu Momo, prince des bleuets, il y a quelques temps de Yaël Hassan et j’avais été enchantée de ma lecture. C’est une fois encore une très bonne lecture que celle de cette rencontre improbable entre deux univers, deux classes d’âge et deux sensibilités.
Sofiane et Régine sont tous les deux des êtres blessés, en attente d’amour et de reconnaissance, timides et introvertis. Mais ils vont se laisser gagner par la tendresse et se dévoiler petit à petit l’un à l’autre.

Cela fait maintenant quinze jours que nous nous connaissons et il m’en a fallu bien moins pour baisser les armes. Un peu trop rapidement, à mon goût. Mais ce garçon souffle un vent si léger sur ma grisaille.

Ce roman est une très belle lecture, adressée aux jeunes à partir de 11 ans. Il fait partie de la liste des romans du Défi Babelio Ado 2018-2019. Je ne suis ni professeur, ni documentaliste, ni encore moins animatrice d’un club lecteur ado, mais j’avais envie de me plonger dans la sélection et lire quelques uns des romans proposés… Celui-ci est le premier !

J’espère embarquer avec moi mon fils de 12 ans, ce qui n’est pas encore gagné !!

Affiche ADO 18-19

Émile, l’intraitable Zola de Bertrand Puard

Emile

Emile, l’intraitable Zola de Bertrand Puard

Editions Hachette

Sortie le 29/08/2018

Note : 4/5


 

Émile Zola a 12 ans. Il vit à Aix en Provence où il grandit avec son inséparable ami, Paul Cézanne. Il tient son nom célèbre de son père, Zolla, qui est mort d’une pneumonie, les laissant, lui et sa mère avec des dettes. Mais un jour, une créature fantastique lui remet une enveloppe, lui indiquant qu’un trésor lui est destiné. Il part alors sur les traces de son père, de son histoire et son avenir… C’est au cours de ses aventures que sa vocation se confirme : un jour, il vivra de sa plume !!

Peut-être deviendras-tu riche. Peut-être pas. Il faut t’attendre à ce que ta seule richesse, à la fin de ton existence, ne soit composée que des œuvres issues de ton esprit. Mais ce sera déjà là une réussite intense. Elles constitueront un trésor bien plus unique et singulier que de vulgaires pièces en or ou de couverts en argent.

En voulant faire découvrir d’une manière détournée les auteurs classiques aux plus jeunes, Bertrand Puard a eu la très bonne idée d’écrire ce roman. Deuxième d’une série qui sera, je l’espère, très longue, l’auteur prend plaisir à faire revivre la jeunesse d’Émile Zola. Même si tous les faits ne sont pas véridiques, on apprécie les débuts de ce grand écrivain, ses inspirations et les rencontres avec les personnages qui peupleront ses romans.

Considérez les aventures de ces dernières semaines somme un prologue à votre vie de créateur.

Avec des chapitres courts, une histoire rebondissante et une écriture rythmée, les plus jeunes pourront avec plaisir chevaucher aux côtés de ces deux jeunes garçons devenus célèbres !!

J’écrirai sur tout, partout, surtout sur ceux qui ne sont jamais apparus encore dans un roman. J’écrirai sur la richesse et la pauvreté, l’ouvrier et le bourgeois, la vie et la mort, la guerre et l’amour, la révolte et l’acceptation. J’écrirai sur les innocents pour aider la justice, la vraie, sans relâche.

Un grand merci à NetGalley et aux Éditions Hachette pour leur confiance…

Abélard & Lily de Laura Creedle

abelard et lyly

Abélard & Lily de Laura Creedle

Editions : Castelmore

Sortie le 16/08/2018

Note : 4/5


 

Lily et Abélard… Rien ne prédisposait ces deux adolescents à se rencontrer. Lily est hyperactive et dyslexique, Abélard a le syndrome d’Asperger. Chacun vit donc avec ses différences, ses attitudes étranges aux yeux de tous, ses gestes déplacés… Mais quand ils sont tous les deux, le monde devient plus simple, plus calme, plus doux. Ils se comprennent, s’acceptent et s’aiment sans vouloir changer l’autre. Mais est-ce que tout sera toujours aussi facile ?

Le premier roman de Laura Creddle est un roman jeunesse très réussi. Écrit de manière rythmée, fluide et sans porter de jugement sur le regard des uns et des autres, l’histoire sonne vraie.
Même si j’ai été un peu déroutée car l’histoire d’amour nait dès les premières pages, avant même que nous rencontrions vraiment les personnages. Mais c’est aussi à l’image de l’impulsivité de ce couple hors norme, de leur sentiment fort et irréfléchi qui les unit instinctivement.

On peut tomber amoureux d’un garçon parce qu’il a expédié un ballon d’un bout du terrain de foot à l’autre dans un parfait instant de poésie en mouvement, ou à cause de la façon dont ses yeux verts brillent au soleil.

Sans qu’ils soient trop techniques, les mots de Laura Creedle décrivent parfaitement les pensées d’une jeune fille hyperactive, ses impulsions, ses fuites. Tout comme ils détaillent les difficultés d’un adolescent souffrant du syndrome d’Asperger. C’est un bel éclairage sur ces deux psychologies.

Toute ma vie, j’avais été une tasse à thé fendue sur le côté, un récipient imparfait menaçant de déverser son contenu sur la table au moment le plus mal choisi. Tolérée, mais pas adorée. J’avais déjà du mal à croire qu’on puisse m’aimer. L’idée me semblait improbable dans le meilleur des cas. mais pour Abélard, cette fissure était ce qui me rendait intéressante et précieuse.

Laura Creedle nous amène à faire face au comment vivre avec nos différences, accepter que l’autre ne soit pas toujours une image parfaite et qu’aimer ne rime pas avec effacement de soi.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Castelmore pour leur confiance…