Throwback Thursday Livresque #2

retour2

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le Throwback Thursday Livresque, rendez-vous lancé par BettieRose Books. Si vous ne connaissez pas la définition de ce rendez-vous, le principe est simple :

Ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Le thème de la semaine est :

les joyaux cachés

J’ai décidé pour cette semaine de vous parler du roman qui a bouleversé ma vie de lectrice, LE roman qui m’a le plus touché, le roman que j’ai le plus relu. Il s’agit de Caresse de rouge, d’Eric Fottorino.

caresse de rouge

Ce roman est sorti en février 2004, et je l’ai lu il y a pas mal d’années maintenant, pour la première fois…

Le résumé :

Le jour où Colin a fait ses premiers pas au milieu du salon, entre la table basse et le canapé, Marie est partie. Elle a laissé son enfant avec Félix. C’était entendu comme ça. Ensemble, le père et le fils se sont inventé une famille en convoquant dans l’appartement désert des ombres chinoises, des personnages de dessins animés. Colin a grandi et Félix avec lui. Lorsque Colin a réclamé sa maman, Félix a dû trouver des réponses, tout seul. Jamais il n’aurait imaginé regarder son petit garçon avec les yeux d’une mère. Jusqu’où un père peut-il se travestir, face aux exigences d’un enfant qui dit:  » Je veux maman « 

Ce que j’en avais dit :

Ce livre est un petit bijou… C’est un des très rares qui me reste sur le cœur, qui m’a touchée au plus profond de moi… C’est aussi un des rares qu’on ne peut lire qu’une fois, parce que le goût des lectures suivantes n’aura jamais la saveur de la découverte…
Est-ce le fait d’être maman, et de transposer facilement cette histoire ? Cela peut nous arriver à tous, parent, de vouloir, dans la solitude de la parentalité, être l’unique pilier dans la vie de son enfant… Mais à quel prix…
On peut « aimer jusqu’à tuer »…

C’est un roman fort, centré sur un couple qui se sépare et un père qui va devoir élever seul son fils. Un petit garçon qui demande sa mère et un père désemparé face à la détresse de son fils. C’est un roman sur un amour sans limite, sur l’effacement de soi au profit de son enfant…

C’est un roman à découvrir si vous ne le connaissez pas…

A la semaine prochaine !!

Throwback Thursday Livresque #1

retour2

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un nouveau rendez-vous littéraire, il s’agit du Throwback Thursday Livresque, ce rendez-vous a été lancé par BettieRose Books. Si vous ne connaissez pas la définition de ce rendez-vous, le principe est simple :

Ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Le thème de la semaine est :

Devices

J’ai décidé pour cette première participation de vous parler du dernier roman de Franck Courtès, auteur que j’apprécie particulièrement, La dernière photo.

la dernière photo

Ce roman est sorti en avril 2018, et je l’ai lu en juin.

Ce que j’en avais dit :

Quand on connaît et qu’on apprécie les livres de Franck Courtès, c’est un vrai plaisir de le retrouver.
Aucune nouvelle, aucune fiction dans le dernier livre qu’il nous offre, mais juste une petite part de sa sensibilité et de son talent.
Parce que du talent, il en a Franck Courtès !!! Comment expliquer sinon qu’il nous enchante avec cette biographie, qu’on découvre avec impatience chacune des anecdotes dont il nous fait cadeau…
Il est certainement bien dommage qu’il ait abandonné la photographie car il avait l’air de plutôt bien tirer le portrait de toutes ces personnalités, mais à notre grand bonheur il a décidé d’écrire… Et je ne peux que lui demander de le faire encore longtemps !!!!
Merci à NetGalley et aux éditions JC Lattès pour leur confiance…

Je suis ravie de pouvoir le faire découvrir à ceux et celles qui ne le connaissent pas… L’auteur vaut qu’on s’y arrête !!