Le mardi sur son 31 #9

noeud papillon

Ce rendez-vous hebdomadaire a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de proposer une citation de la page 31 de sa lecture en cours…


Les enfants profitèrent de cette liberté jusqu’à ce que la mère de David et son beau-père arrivent à leur tour à la plage. Ils déjeunèrent d’un pique-nique et les visages des deux amis se fermèrent comme deux huîtres effrayées par des pêcheurs. Ils se baignèrent, jouèrent au foot en essayant de prendre les bonnes décisions et d’éviter ainsi les remontrances de l’adulte. Puis, repu de bières et de victoire sur faciles, son beau-père ne fit plus attention à eux-mêmes. Alors, David sortit de son apnée pour retrouver un peu d’oxygène et d’en bonne humeur.

Citation tirée du roman de Jerome Louby, Le douzième chapitre.

BF7DD9D4-7BA8-43BE-82C2-E0E1C2F40889

 

Hurler sans bruit de Valérie Van Oost

book-3785

Hurler sans bruit de Valérie Van Oost

Editions Librinova

Sortie le 21/09/2018

Note : 4/5


 

Alex, Marine et Isabelle sont des amies depuis de nombreuses années. Elles se sont connues sur les bancs de la fac et elles ont traversées les joies des grossesses, les difficultés des carrières, les angoisses de l’âge qui file. Elles se connaissent, se confient, s’épaulent mais quand Jeanne, la fille d’Alex, est face à un choix de vie, les trois amies découvrent en chacune une part d’ombre… Des secrets qu’elles se cachent surtout à elles-mêmes avant de les taire aux autres…

Elle aime que la maison soit remplie. Même des absents. Elle se délecte de l’attente de les retrouver, de préparer leur arrivée. Elle supporte de voir ses proches partir s’ils lui laissent un peu d’eux-mêmes.

Hurler sans bruit est un premier roman réussit !! L’histoire de ces trois femmes pourrait être la nôtre, ces trois amies pourraient être nos confidentes. Et si elles nous touchent c’est parce que leurs angoisses, leurs blessures, leurs secrets sont ceux de femmes face à leur image de mère. Qu’ils soient absents ou disparus, les enfants les unissent dans leur douleur, mais aussi dans ce qu’elles sont devenues. Aimer et souffrir les ont fait avancer et elles peuvent être fières des femmes qu’elles sont aujourd’hui…

Une ode à la vie, à l’amitié et à la féminité…

Un immense merci à NetGalley et à Librinova pour leur confiance.

C’est lundi, que lisez-vous ? #9

livre lundi

J’ai pu voir sur de nombreux blogs ce rendez-vous hebdomadaire. Le principe est simple, chaque lundi, on répond à 3 petites questions :

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Vous pouvez suivre l’ensemble des participants sur le blog de Camille – I believe in pixie dust


Voici donc mes réponses en ce 19 novembre 2018 :

  1. Je reprends un rythme de lecture, certes lent, mais j’ai tout de même lu un roman de la sélection des 68 premières fois, Le fou de Hind, ainsi qu’un roman jeunesse avec mon fils, Le chevalier au bouclier vert
  2. Cette semaine, je suis en train de lire Hurler sans bruit, reçu via NetGalley.
  3. Je n’ai rien prévu pour le moment la semaine prochaine. Nous verrons en fonction de mon temps…

book-3785

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? Bonne semaine et bonnes lectures à tous, rendez-vous pris pour lundi prochain !!

Challenge Lire en couleurs

Book blank stack of books covers multicolored textbooks

J’ai décidé de suivre Une vie, des livres et de me lancer dès janvier dans le challenge Lire en couleurs.

Le principe est très simple, chaque mois correspond à une couleur et en fonction de vos envies, vous devez lire 3 ou 6 livres correspondant aux consignes données.

Afin de ne pas trop me mettre de pression, j’ai choisi la formule partiel avec 3 consignes par mois.

Voici le lien sur le blog de Une vie, des livres. N’hésitez pas à nous rejoindre !!!

Challenge Lire en couleurs

Le fou de Hind de Bertille Dutheil

le fou de hind

Le fou de Hind de Bertille Dutheil

Editions Belfond

Sortie le 16/08/2018

Note : 3/5


 

Quand Lydia apprend la mort de son père, elle accourt à la maison de retraite où il vit depuis quelques temps. de ce père aimant mais silencieux, il ne reste qu’un corps à veiller et une boîte remplie de souvenirs… Elle découvre des photos et l’existence de Hind, une petite fille que son père semble lui avoir caché. Mais la dernière lettre de Mohsin va semer le doute dans l’esprit de Lydia et elle part à la recherche de son passé, de celui de son père, et du Château…

Elle songeait à tous ces mots morts au fond de lui, tous ces mots rejetés et perdus, et me disait souvent que les mots que Mohsin prononçait n’étaient pas les mots importants.

Dans ce premier roman, Bertille Dutheil nous emmène non pas dans une mais plusieurs histoires de famille. Même si Hind est celle qui les relie toutes, on entend la voix des différents voisins et amis de Mohsin et Hind.

Mais en fait, on ne décide jamais d’en avoir fini avec le passé. C’est le passé qui décide quand on en a fini avec lui.

Avec une écriture travaillée, fluide, Bertille Dutheil tisse la toile d’une histoire familiale mystérieuse et dont les côtés sombres s’épaississent au fil des pages. La vie de nos parents n’est pas toujours aussi lisse qu’on l’imagine, elle ne débute pas avec nous et ils éprouvent parfois le besoin de se justifier, une fois la mort en approche.

En réalité, l’histoire ne meurt jamais ; seuls les protagonistes disparaissent.

Un roman agréable, avec une construction maîtrisée et originale mais dont certains passages m’ont paru un peu trop lents.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Belfond pour leur confiance, ainsi qu’aux 68 pour la découverte…

 

68 premières fois

Throwback Thursday Livresque #6

retour2

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le Throwback Thursday Livresque, rendez-vous lancé par BettieRose Books. Si vous ne connaissez pas la définition de ce rendez-vous, le principe est simple :

Ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Le thème de la semaine est quête ou enquête :

enquete 15 nov

Le premier livre auquel j’ai pensé est un roman jeunesse écrit par le brillant Jean-Claude Mourlevat, La rivière à l’envers

 

index

Voilà ce que j’en avais pensé à l’époque :

Tomek est un jeune garçon qui va vivre l’aventure de sa vie… Dans un monde qui n’est pas le notre, il tient, tout seul, à 13 ans, la seule épicerie de son village. Un jour, il y rencontre une toute jeune fille qui lui demande si il vend de l’eau de la rivière Qjar, celle qui empêche de mourir. Elle repart déçue puisqu’il n’en a pas, mais avec un amoureux transi… Et secret !!! Tomek va alors tout faire pour plaire à sa belle et part à la recherche de cette rivière…

Une fois de plus, je suis conquise par l’écriture de Jean Claude Mourlevat. L’histoire est rythmée, les chapitres courts et qui nous emmènent à chaque fois dans un lieu différent. Les personnages sont attachants et on suit les aventures de Tomek comme si on y était… Tomek est un jeune garçon courageux, droit et entier. Il va grandir dans toutes les épreuves qu’il va vivre, trouver une famille et des amis. Vivement le tome 2 !!!

Connaissez-vous ce roman, cet auteur ? A la semaine prochaine !!


Prochain thème :

Jeudi 22 novembre – Couvertures éblouissantes

 

Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

chevalier bouclier vert

Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse

Éditions Le livre de Poche jeunesse

Sortie initiale en 1990 – Editions Le livre de Poche en août 2014

Note : 2.5/5


 

Thibaut de Sauvigny est un jeune écuyer qui rêve d’aventures. Quand il sauve Eléonore, la fille du conte de Blois, il ne sait pas que c’est le début de sa nouvelle vie… Ordonné chevalier, il quitte son seigneur Foulque dont il ne partage pas les valeurs, et part pour Blois, retrouver la fille dont il est tombé amoureux. Accompagné de Barnabé, son écuyer, et de Torticolis, son jongleur, il va vite devoir faire face à la vie difficile des chevaliers : courage, force, mais aussi tromperie et mensonge seront son lot quotidien…

 » Parce que tu crois que l’amour, c’est sourire, chanter, mettre de belles robes, sourire encore. Moi, je sais que l’amour, c’est être capable de vendre son âme au diable. »

Lu avec mon fils dans le cadre d’une lecture d’école, j’ai été très déçue par cet ouvrage… L’écriture est simple, fluide, on y apprend beaucoup de choses sur la vie au XIIIème siècle, mais j’ai trouvé les personnages beaucoup trop caricaturaux. Thibaut est un chevalier totalement naïf, qui a confiance en tout le monde et qui voit le bien partout. Barnabé est un écuyer qui ne partage pas les valeurs de la chevalerie et qui cherche juste à faire fortune. Eléonore est une jeune fille amoureuse, prête à s’évanouir au moindre obstacle…

Mais au moment de mourir, un chevalier a dans son cœur maints souvenirs de prouesses et d’aventures, de joyeuses soirées et de bonne camaraderie, d’amour pour sa dame, pour son seigneur, pour l’Église, et il remercie Dieu d’une si belle vie.

Ce n’est donc pas une lecture que je recommande, même si mon fils a eu l’air de plutôt l’apprécier…

challenge Jeunesse Young Adult #8

1/50 – La montagne noire de Maria

2/50 – Dancers de Jean Philippe Blondel

3/50 – Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

4/50 – Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse